Réalisé par Woody Allen
Avec Colin Farrell, Ewan McGregor, Tom Wilkinson Plus...
Film américain, britannique.
Durée : 1h 48min.

Sur un coup de coeur, deux frères s'offrent un voilier qu'ils baptisent "Cassandra's Dream". Une vraie folie car ni l'un ni l'autre n'ont réellement les moyens d'assumer ce signe extérieur de richesse. Terry travaille dans un garage tandis que Ian dirige le restaurant de leurs parents. Lorsque le premier est confronté à une importante dette de jeu et que le second s'éprend d'Angela, ambitieuse comédienne de théâtre, ils sont obligés de solliciter l'aide de leur oncle Howard qui a fait fortune en Californie. En contrepartie de son solide coup de pouce financier, il leur demande de lui rendre un petit service. (Source : Allocine.fr)

Troisième Opus de la trilogie anglaise de Woody Allen, Le Rêve de Cassandre s’avère être un drame moins acerbe et moins cynique que Match Point (mais heureusement moins potache que Scoop), mais bien plus sombre et tragique. Mais malheureusement, il n’y a guère que sur ces quelques points que le film peut rivaliser avec son aîné. Parce que si on apprécie ce drame sur fond de lutte des classes, où deux frères sont prêts à commettre un crime pour sortir de leurs « petites vies minables », le traitement psychologique des personnages face à leurs actes, et leurs culpabilités (deuxième film sur le sujet en une semaine…), et si l’interprétation est remarquable, il faut bien reconnaître que tout ça est très plan-plan, et très impersonnel. Il manque cruellement de ce petit quelque chose qui fait qu’on est chez Woody Allen et nul part ailleurs… Un Woody Allen mineur donc (cela dit, ça vaut toujours plus qu’un navet chez les autres…)